Ma réservation

Informations Locales

Capitale du Maroc, Rabat est une ville qui regorge de trésors cachés. Depuis juin 2012, un ensemble de sites de la ville de Rabat est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en tant que bien culturel : la Kasbah des Oudayas, Les Jardins d'Essais, la Médina, les Remparts et Portes Almohades, les sites du Chellah ou de la Mosquée Hassan II

La kasbah des Oudayas

La kasbah des Oudayas

La kasbah des Oudaya(s), ou Oudaïa(s), est un ancien camp militaire fortifié situé à Rabat et bâti au xiie siècle.

Depuis 2012, la kasbah est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

On y trouve notamment un des premiers palais bâti par la dynastie royale des Alaouites, toujours régnante.

La tour Hassan

La tour Hassan

La tour Hassan est construite avec une pierre de couleur rouge dans le style caractéristique des palais et édifices religieux du Maroc. À l’intérieur, pas d'escaliers typiques des minarets mais des rampes d’accès permettant au muezzin d’arriver au sommet à cheval pour l’appel à la prière.

Avec ses quatre façades sculptées dans la pierre, chacune avec une ornementation différente, la tour Hassan ressemble beaucoup au minaret de la Koutoubia, à Marrakech, ou à la Giralda de Séville, en Espagne.

Près du minaret, on peut découvrir les vestiges de la mosquée inachevée avec ses murs en ruines et près de 200 colonnes qui devaient soutenir le toit de l’édifice. Ces colonnes furent pratiquement toutes détruites lors du tremblement de terre de 1755.

Le Chellah

Le Chellah

Le Chellah, ou Chella, est le site d'une nécropole mérinide située sur l'emplacement d'une cité antique, dans l'actuelle ville de Rabat, au Maroc, à environ 200 m du rempart almohade.

Depuis 2005, ce site archéologique accueille chaque année le festival Jazz au Chellah1, et depuis 2012, fait partie de l'ensemble des sites de Rabat inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en tant que bien culturel.

Le site du Chellah fut sans doute la plus ancienne agglomération humaine à l'embouchure du Bou Regreg. Les Phéniciens et les Carthaginois, qui ont fondé plusieurs comptoirs au Maroc, ont probablement habité les bords du Bouregreg.

Le jardin d'essais botaniques de Rabat

Le jardin d'essais botaniques de Rabat

Le jardin d'essais botaniques de Rabat est un jardin botanique de dix-sept hectares situé dans le quartier de l'Agdal à Rabat, centré sur l'Avenue de la Victoire, avec une partie en amont donnant sur la rue Oqba et la Bibliothèque nationale, et une autre partie en aval limitée par l'Avenue Hassan II et qui abrite certains laboratoires de l'Institut national de la recherche agronomique du Maroc.

Créé en 1914, C'est l'un des plus anciens jardins d'essai et d'acclimatation. Il y avait à l'origine plus de 250 variétés d'arbres fruitiers et d'ornement, provenant de différentes régions du monde. Des travaux de réhabilitation ont été nécessaires avant sa réouverture au public en juin 2013.

 
Défiler vers le haut